Algie Vasculaire de la Face (AVF)
Linde Gas TherapeuticsLinde Gas Therapeutics
  Accueil

Rechercher

Rechercher dans notre base de données produits par nom, descriptif...

Algie Vasculaire de la Face

1 - Définition

L’Algie Vasculaire de la Face (AVF) est une céphalée (mal de tête) caractérisée par
une douleur très violente exclusivement de la moitié de la face (oeil, nez, oreille, dents,…)

Elle incrimine à la fois les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Cette douleur évolue typiquement par épisodes de crises qui apparaissent très régulièrement tous les jours aux mêmes heures pendant certains mois de l’année (printemps, automne, en général)

Certains patients atteints par cette affection peuvent aller de médecin en médecin (médecins généralistes, ORL, ophtalmologistes,…) pendant des années avant que le diagnostic ne soit posé.

C’est une maladie rare mais non exceptionnelle. Elle touche le plus souvent des hommes jeunes, actifs, tabagiques.

Il existe 2 formes d’AVF (formes aiguës ou chronique) :

  • - Aiguë = 1 à 2 séries de crises par an, 1 à 2 attaques par jour pendant 3 à 8 semaines
  • - Chronique = crise quotidienne tous les jours de l’année

  • 2 - Symptômes

      - Les crises d’algie vasculaire de la face sont typiques dans 80 % des cas.

      - Description de la crise typique d’algie vasculaire de la face :


    • • C’est une céphalée (mal de tête) unilatérale (d’un seul coté) avec une survenue rapide

    • • Elle dure de 15 minutes à 3 heures sans traitement.

    • • Elle est caractérisée par une douleur qui s’installe rapidement en quelques minutes. Cette douleur est hyperalgique.

    • • La douleur est presque toujours centrée sur un œil : elle peut diffuser à toute la moitié du visage du même coté que l’œil atteint : aux joues, aux tempes, aux dents et à la mâchoire, à l’oreille, rarement dans le cou et l’épaule du même coté.
      Cette douleur est associée à d’autres signes cliniques du même côté : un œil rouge, larmoyant, un peu fermé avec la pupille serrée. La narine du même coté semble bouchée et coule.
      La personne est très agitée.

    • - Tous ces signes disparaissent après la crise.

      - La douleur est stéréotypée pour un même patient.

    3 - Traitements

  • 3.1 Traitement de la crise :
  • - Oxygénothérapie (en 1ère intention) :
    Par oxygène médicinal inhalé au moyen d’un masque facial

  • 1 - Le traitement est complètement pris en charge par la sécurité sociale (forfait 28 et 29).
    Une étude a montré une plus grande efficacité encore de l’oxygène hyperbare (en chambre de compression).

  • 2 - Son effet peut être expliqué par une vasoconstriction et/ou un apport énergétique avec une stimulation du système métabolique ou encore une oxygénation forcée des tissus musculaires de la face.

  • 3 - Ce traitement dont l’utilité n’est plus a démontré bien que parfois il ne s’avère efficace que si les bouteilles sont équipées d’un ballonnet de concentration, est malheureusement trop peu connu des médecins généralistes.

  • Utilisation :

    • • Utilisation à un débit de 7 à 15 L/min (augmentation progressive 20 min max)

    • • Dès le début de la crise avec un masque haute concentration pendant 20 minutes

      • Utilisation de l’Optimask pour une meilleure dispensation de l’oxygène versus masque haute concentration standard

      • Utilisation d’une valve de dispensation 100 % oxygène (Exclusivité Linde)


      Valve de dispensation


      • Les bouteilles disponibles :

    • - L15 = 15-20 doses
    • - L05 = 5-7 doses
    • - LO2 = 2-3 doses

  • - Les dérivés d’ergot de seigle :
    Le tartrate d’ergotamine (hors AMM) ; Le dihydroergotamine (hors AMM)

  • - Les triptans :
    Sumatriptan par voie orale, nasale ou injection ; Zolmitriptan ; Naratriptan, Rizatriptan ; Almotriptan, élétriptan ; Frovatriptan les trois derniers sans AMM.

     

  • 3.2 Traitement de fond :
  • Dans le cadre du traitement de fond de l'Algie Vasculaire de la Face, le médecin peut faire appel à différents types de médicaments : les antisérotoninergiques (méthysergide), les inhibiteurs calciques (vérapamil, la nifédipine et la nimodipine), les corticoïdes, les anticomitiaux (valproate de sodium), les sels de lithium (carbonate ou glucconate de lithium), les tricycliques (l’amitryptiline en perfusion), les anti-inflammatoires non stéroïdiens et vasoconstricteurs (l’indométacine), les anti-épileptiques (topiramate, la gabapentine, le pizotifène), les antimigraineux (ergotamine + métabolisme + caféine), les bétablocants (propranolol).

     

  • 3.3 Diagnostic différentiel :

  • Tableau différentiel AVF




     

    numéro vert linde medical domicile

    Optimask Optimask
    Linde Médical Domicile fournit gracieusement
    un Optimask et un sac à ses patients
    L'utilisation de l'oxygène réduit la durée de la crise*

    Anna S. Cohen; Brian Burns; Peter J. Goadsby. High-Flow Oxygen for Treatment of Cluster Headache: A Randomized Trial. JAMA. 2009;302(22):2451-2457 (doi.10.1001/jama. 2009.1855)

    Linde Homecare France est partenaire du projet Eurolight avec l'AFCAVF  pour favoriser la connaissance de l'AVF

    Site de l'Association Française Contre l'Algie Vasculaire de la Face: AFCAVF